Fête du Pilavenir – Forum des Associations

Le weekend du 11 et 12 mai a vu se dérouler à Véranne, au coeur du Pilat, la Fête de Pilavenir, sur le thème « La Commune, coeur de démocratie ». L’occasion pour Radio d’ici de rencontrer une partie des différents acteurs du Parc Naturel.

Ma mère est une sorcière

Eléonore raconte : Ma mère est une sorcière de Rascal.
Diffusé la semaine du 20 mai 2019.

La Slovaquie – 3

Hors des sentiers battus. Diffusé la semaine du 20 mai 2019.

Extinguisher

Diffusé les semaines du 29 avril et du 13 mai 2019.

La Slovaquie – 2

Un dimanche, en juillet, dans les Hautes Tatras. Diffusé la semaine du 13 mai 2019.

Diffusé les semaines du 29 avril et du 13 mai 2019.

La liberté revue par les 5emes des Perrières

Aujourd’hui dans les enfants d’ici , vous aller decouvrir des histoires imaginées par des eleves de 5 eme du collège des perrieres a Annonay. Pour Creer ces histoires les eleves ont recuperés une tres vielle photo en noir et blanc des archives d’Annonay datant des années 50.Cette photo représentant la place de la liberté qui s’appelait a l’époque Place des messieurs a servi de support Pour la Creation de ces petites Histoire , Leur professeure Gaëlle Rousseau accompagné de notre animatrice Maya ont guidé ces eleves dans l’écriture , le séquençage et l’enregistrement des histoire. un Grand merci aux élèves pour le créativité et leur implication dans le projet

Le prince au petit pois

Eléonore raconte : Le prince au petit pois de Sylvie Chausse.
Diffusé la semaine du 13 mai 2019.

Moi Tituba sorcière noire de Salem

un roman de Maryse Condé. En 1986, la guadeloupéenne Maryse Condé imagine de nous conter l’histoire d’une de ces femmes que l’hystérie collective accusa, en 1792, de sorcellerie, à Salem, aux Etats-Unis. Elle s’appelait Tituba, venait de La Barbade, elle était noire et fille d’esclave.

A bras le corps

A bras le corps, reportage sonore sur l’autodéfense féministe.
Entre femmes dire l’invisible
Ouvrir les yeux sur les dominations
Et puis respirer
Défaire les stéréotypes incrustés dans nos corps
Ancrer nos voix dans le sol
Et crier NON
« Aujourd’hui je sais que je ne subirai plus »
Ensemble
Décoloniser nos imaginaires
Apprendre à nous sentir vivantes, capables, dignes
De nos bouts d’histoires
Tirer les ficelles du structurel
Et prendre nos vies à bras le corps.

Un documentaire de Caroline Boillet et Pauline Chevallier
Création sonore : Ségolène Neyroud
Mixage : Maxime Thomas
A bras le corps a été réalisé avec le soutien du Fond d’Aide à la Création Radiophonique de La Fédération Wallonie Bruxelles et le GSARA
Musique : No somos iguales, Krudas Cubensi
Agenda : stage d’autodéfense pour femmes à Annonay les 15 et 16 juin
2019 par l’association Impact – Contact : marjolaine.guillemin@yahoo.fr
Diffusé le mois de mai 2019.