Albert et Maria

– Correspondance –

Maria Casarès est une jeune comédienne de 21 ans, originaire de Galice en Espagne, fille d’un homme politique républicain espagnol, sa famille a dû quitter l’Espagne lors de la guerre civile et de l’arrivée au pouvoir de Franco et elle est arrivée en France, elle commence à avoir du succès.

Albert Camus est un écrivain déjà un peu reconnu en 1944. Il est marié, séparé géographiquement de sa femme Francine Faure, qui est, retenue, en raison de l’occupation allemande à Oran en Algérie où elle est institutrice.

Ils se sont rencontrés en mars 1944 chez le couple d’écrivain Michel et Zette Leiris lors de la lecture du Diable par la queue, une pièce de théâtre de Picasso, l’auteur algérois séduit par cette jeune actrice lui propose alors le rôle de Martha dans sa pièce le Malentendu, ils se revoient pour les répétitions et tombent amoureux ils deviennent amant dans la nuit du débarquement le 6 juin 1944…

Camus et Casarès commencent donc leur histoire d’amour à la fin de la guerre, mais Camus en raison de son activité de résistant doit quitter Paris en juillet 44, pour se cacher en Seine et Marne. De cette première séparation débute leur magnifique correspondance qui durera jusqu’à la mort accidentelle de Camus en 1960.

Diffusé au mois de janvier 2021.

      Albert et Maria

Continuer la lecture

L’espérance au temps de l’incertitude, avec un goût d’orange de Noël

– Correspondance –

En ces temps d’épidémie, de menaces et d’actes terroristes, de feux qui ravagent la plus grande forêt tropicale du monde avec sa biodiversité extraordinaire, on en oublierait que c’est bientôt un temps de fête, Noël le nouvel an… un temps où l’on essaie de penser à la paix, l’amour, les retrouvailles…
Un temps où même pendant les guerres des trêves spontanées sont observées en plusieurs points du front par les troupes ennemies.Comment vivre dans un monde incertain ? Il faut essayer d’aimer le devenir qui arrive. C’est le Amor fati de Nietzsche

Diffusé au mois de décembre 2020.

      L'espérance au temps de l'incertitude

Continuer la lecture

La transmission

– Correspondance –

Une fois qu’on a quitté l’école, toutes les écoles, une fois que l’éducation scolaire est achevée et qu’on se retrouve dans la vie avec des bagages ou non… l’apprentissage est loin d’être terminé… Il va nous falloir peut-être désapprendre, réapprendre, mieux apprendre, choisir ce que l’on veut apprendre, se laisser traverser.

L’apprentissage de la vie est une promenade dans l’univers du don. La transmission est ce que je crois être une des choses les plus belles, les plus indispensables qui soit. Et quand on parle de transmission c’est souvent d’amour que l’on parle. Il faut continuer à rêver, et à encourager les enfants à rêver et à imaginer.

Diffusé en novembre 2020.

      La transmission

Continuer la lecture

L’éducation

– Correspondance –

C’est tellement étrange de se passionner pour les lettres à l’époque des textos, tweet, mails…

Si les relations épistolaires sont en voie de disparition, les éditions regorgent de nouvelles publications de correspondances de gens connus, c’est la preuve malgré tout, qu’elles passionnent des gens à qui ces lettres n’étaient pas destinées…

La lettre a son temps à elle, le temps d’écrire, le temps de son chemin vers le destinataire, le temps d’attendre la réponse, un temps bien déconnecté du temps immédiat du mail qui s’envoie et se reçoit en un clic.

      L'éducation

Continuer la lecture