CCDH – A qui profitent les placements d’enfants ?

Témoignage d’un père de famille

Selon une étude de l’Inspection générale des affaires sociales, en France, sur environ 150 000 placements de mineurs, 50 % environ seraient des placements abusifs.

D’après la Présidente de la Ligue française des droits de l’enfant, le problème principal est d’ordre financier. Le rapport de la Cour des comptes de 2009 relevait que de nombreux foyers d’accueil sont financés à 98% par des subventions et que les départements ont financièrement intérêt à optimiser l’utilisation des places disponibles. En outre, des psychotropes sont massivement administrés à ces enfants.

Monsieur Wentzinger est licencié en droit, son épouse est professeur de philosophie au lycée. Ils ont 5 enfants âgés de 1 à 6 ans au moment des faits. Sous la menace d’un licenciement, Madame demande de l’aide aux services sociaux. Les enfants sont placés. Leurs parents ne peuvent les voir qu’une heure et demie par semaine sous surveillance.

Site web de l’association : http://www.ccdh.fr

Diffusé la semaine du 2 septembre 2019.

      CCDH - Wentzinger