Radio d’Ici est une radio libre, indépendante, laïque, attachée aux droits de l’homme et attentive à l’environnement. C’est une radio généraliste de proximité qui s’adresse à tous publics. Radio d’Ici respecte scrupuleusement la déontologie des journalistes et œuvre au rayonnement culturel en permettant l’expression la plus large des artistes de son bassin d’écoute. Elle a un statut associatif, un fonctionnement démocratique et un financement cohérent avec le fait qu’elle n’a pas de but lucratif. Radio d’Ici est affiliée à plusieurs réseaux de radio avec lesquels elle entretient des relations solidaires et d’échanges variés : la fédération LIRRA (Liberté Radiophonique en Rhône-Alpes) ; et le SNRL (Syndicat National des Radios Libres). En outre, Radio d’Ici est affiliée à la CRANCRA (Confédération des Radios Associatives Non Commerciales de Rhône-Alpes) ; FOL (Fédération des Œuvres Laïques) de Saint-Etienne. Radio d’Ici est également agréée comme Centre de Formation Multimédia.

Radio Libre, indépendante et laïque
L’association est fidèle à l’esprit initial de la lutte pour la libération des ondes. Elle constitue un média interactif qui se destine à la communication sociale et à l’éducation populaire. Elle est indépendante du pouvoir politique local, régional ou national et se refuse à être l’organe d’expression d’un parti. Elle ne peut avoir aucun lien de subordination avec une puissance financière, une entreprise économique ou autre tant au niveau de l’organe de pouvoir de l’association que le truchement de son financement. Elle respecte la croyance et les choix philosophiques de ses adhérents et de ses auditeurs appartenant aux diverses communautés du bassin d’écoute mais elle ne fait pas de prosélytisme religieux et elle n’est pas sous la tutelle d’une institution confessionnelle.

Radio plurielle et pluraliste
Radio d’Ici est plurielle sur le plan social, communautaire et culturel. Elle est un lieu de rencontre et d’échange pour les différentes classes sociales, générations et communautés du bassin d’écoute. Sur le plan politique, n’étant pas l’expression d’un seul parti elle pratique le pluralisme et l’expression de tous dans le cadre fixé par la loi.

Radio humaniste et attentive à l’environnement
Radio d’Ici est attachée au respect de la dignité de l’homme, de la femme et de l’enfant. Cette attention est universelle et prend donc en compte la condition humaine sur l’ensemble de la planète. Elle soutient les efforts de tous ceux qui se battent contre l’intolérance, le racisme et les diverses exclusions ainsi que de ceux qui militent pour les droits de l’homme. Radio d’Ici affirme le droit à l’existence de toutes les communautés du bassin d’écoute et permet leur expression. Elle rejette avec vigueur les discours qui visent à marginaliser ou exclure certaines d’entre elles et en particulier le racisme, oeuvrant ainsi à la convivialité. Radio d’Ici appuie aussi le travail de tous ceux qui veulent protéger notre environnement ainsi, bien sûr, que de ceux qui se battent pour sauver notre planète des risques qu’elle encourt.

Radio respectueuse de la déontologie des journalistes
Notre radio se veut un média alternatif. Pour jouer ce rôle, les journalistes, bénévoles ou professionnels, respectent les règles de déontologie de leur profession. Ils sont attachés à la pluralité des sources, ils ne lancent pas une information sans en avoir vérifié la consistance. Ils ne portent pas crédit à des rumeurs, ils ne propagent pas des informations portant atteinte à la vie privée ou à la dignité d’une personne. Ils rejettent la logique « des scoops au taux d’écoute », la diffamation et la manipulation. Ils sont motivés uniquement par la volonté d’informer honnêtement leurs auditeurs.

Radio soucieuse du rayonnement culturel
Notre radio s’insère dans le tissu local et social comme élément essentiel de l’affirmation et du développement de la culture. Loin de rechercher le « top 50 », elle veut promotionner les créateurs et interprètes encore méconnus et être un début d’alternative aux programmateurs des grands médias commerciaux. Elle donne la préférence aux artistes locaux et aux courants minorisés, soutenant la production de toutes les communautés de leur bassin d’écoute. Elle veut être un lieu de découverte de talents nouveaux et participer ainsi à l’éclosion du paysage culturel de demain. Elle laisse aux commerciaux le soin de prostituer un art transformé en simple faire-valoir des messages publicitaires.

Radio qui refuse la communication marchande
Nous cherchons des financements pour un objectif de communication. C’est à l’opposé des entreprises commerciales qui utilisent le créneau de la communication pour la réalisation de leurs profits. Le financement de notre radio répond à différents critères qui en font l’efficacité. La radio veut que soient rémunérés les services qu’elle rend. Elle doit bénéficier de toutes les aides auxquelles elle a droit. Elle peut assumer une logique commerciale dans le cadre prévu par la loi : messages d’intérêt collectif, campagnes d’intérêt général, petites annonces et dédicaces, messages publicitaires. Cette diversité et cette complémentarité des ressources lui permettent de garder une certaine indépendance par rapport à chacun des financeurs et font que la fidélité à notre mission reste l’objectif et l’argent un moyen.

Fonctionnement démocratique
La radio a choisi comme forme d’organisation juridique « l’association loi 1901 ». Elle agit de manière démocratique et collective. Son fonctionnement est transparent, tant pour la composition de son instance de décision que pour le choix de programmation ou la nature de ses financements. Chaque adhérent peut consulter les bilans financiers tels qu’ils sont établis ainsi que la composition précise des instances (CA et Bureau en particulier) tels qu’ils sont déposés en préfecture.
En ce qui concerne la programmation, Radio d’Ici a fait le choix de la professionnalisation, avec une couleur d’antenne générale qui l’identifie auprès des auditeurs. Cette règle s’applique donc nécessairement aux playlists de chansons, aux émissions, aux publicités éventuelles et à toutes prises de parole sur l’antenne. Elle se réfère aux grands principes cités dans la charte. La couleur d’antenne fait donc référence au contenu mais également à la forme qui doit répondre à des critères d’homogénéité : les émissions ne doivent pas dépasser 55 minutes, sauf cas exceptionnels à voir avec le directeur d’antenne ; la qualité du son est définie par des critères à minima : audibilité, pas de blancs trop longs (penser que les autoradios fonctionnent en RDS et que les blancs y sont considérés comme des absences de diffusion, c’est-à-dire que l’antenne est aussitôt zappée). Concernant les émissions enregistrées dans le studio de Radio d’Ici, s’il est besoin de nettoyer, soit l’animateur le fait avec le technicien en service, soit il est donné carte blanche à celui-ci. Pour les émissions et reportages qui viennent d’ailleurs, il faut rédiger une convention avec le producteur, permettant la diffusion sur notre antenne. D’autre part, aucune émission ne peut être diffusée à l’antenne sans pré-écoute rapide de la part du technicien. Ces émissions ne doivent pas comporter d’identifiant interne du genre vous écoutez radio x ou y, mais sera cité en présentation, et/ou en désannonce.

Gestion du matériel
L’association met à la disposition des animateurs des magnétos de reportage. Comme nous n’en avons que cinq (un H4, deux H2 et deux dictaphones), il est nécessaire d’inscrire les dates de réservation sur le tableau blanc du studio (pris le… retour le… par…)