Correspondance

L’espérance au temps de l’incertitude, avec un goût d’orange de Noël

today18 décembre 2020

Arrière-plan
  • cover play_arrow

    L’espérance au temps de l’incertitude, avec un goût d’orange de Noël Radio d'ici

– Correspondance –

En ces temps d’épidémie, de menaces et d’actes terroristes, de feux qui ravagent la plus grande forêt tropicale du monde avec sa biodiversité extraordinaire, on en oublierait que c’est bientôt un temps de fête, Noël le nouvel an… un temps où l’on essaie de penser à la paix, l’amour, les retrouvailles…
Un temps où même pendant les guerres des trêves spontanées sont observées en plusieurs points du front par les troupes ennemies.Comment vivre dans un monde incertain ? Il faut essayer d’aimer le devenir qui arrive. C’est le Amor fati de Nietzsche

Diffusé au mois de décembre 2020.

Première lecture, un extrait de la lettre qui m’a donnée envie de faire cette émission
Lettre de la mère du héros du Hussard sur le toit de Jean Giono
Ce roman d’aventure se passe en 1832, en pleine épidémie de choléra, le mal, la haine, la paranoïa sont partout. Angelo le héros, colonel des hussards qui a fuit l’Italie après avoir tué un officier autrichien se cache dans la Provence chère à Giono.
Nous avons peut-être peur de l’imprudence, l’imprudence qu’espère cette mère pour son fils en ces temps de choléra… Dans le monde incertain, nous avons tous une capacité instinctive, pulsionnelle, à affronter cette incertitude… avec nos moyens, notre sensibilité, notre histoire, avec les autres, en confrontant nos opinions, nos idéaux. Nous savons que nous avons des outils à notre disposition pour construire ensemble, ça peut être les mots mais pour certains, l’actualité nous l’apprend tous les jours, ce sont les armes. Mais pour Tolstoï c’est la non violence qui a le plus de force.

1881 : Assassinat du tsar Alexandre II, Tolstoï a 53 ans, il écrit à un de ses amis à quel point il ne comprend vraiment pas cet acte, perpétré sans haine, sans nécessité réelle, simplement parce qu’en théorie cela est bien… Il écrit au nouvel empereur Alexandre III le fils d’Alexandre II pour l’adjurer de briser l’engrenage de la violence et de gracier les meurtriers de son père.

Lecture de la troisième lettre de Tolstoï à Gandhi
Gandhi après la mort de Tolstoï lui a rendu un vibrant hommage en disant qu’il était le plus grand apôtre de la non violence que notre époque ait connu. Comme c’est quand même bientôt Noël… lecture d’une petite lettre anonyme au père Noël distribuéedans les boites aux lettres en Amérique latine. Si nous trouvons le courage ensemble de penser ensemble la complexité de ce monde incertain, d’accepter les contradictions, les opinions divergentes, les incompréhensions… afin d’imaginer un monde fait de cette complexité, de ces contradictions, un monde où on serait simplement heureux d’avoir une orange et un peu d’espoir à offrir à Noël à quelqu’un qu’on aime.
Des trois vertus théologales, la foi la charité et l’espérance, l’espérance est la plus difficile nous dit Charles Péguy. Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912
L’Espérance, elle, est une petite fille de rien du tout. Qui est venue au monde un jour de Noël…. C’est cette petite fille pourtant qui traversera les mondes.

Références littéraires
Lettre Le Hussard sur le toit Edition Gallimard, collection Folio 240
Lettre Tolstoï dans le Royaume des cieux est en vous.
Lettre au Père Noël Edition la mauvaise graine
Les oranges, fantaisie d’Alphonse Daudet dans les Lettres de Mon moulin Livre de poche

Références musicales
Anne Sylvestre : Noël n’est pas au magasin
Dubillard : Choeur des monstres, cabaret Dubillard
Fred Rose 1945 : Blue eyes are crying in the rain interprété par Alain Bashung dans son album Bleu Pétrole
Julien Clerc Laissons entrer le soleil
Erid Idle : Always look on the bright side of life dans la vie de Brian des Monty Python 1976

Written by: Radio d'ici

Article précédent

Fréquence Furies Furieuses

Notre labeur a pris le pas sur nos silences

Fréquence Furies Furieuses En ce mois de décembre, dans FFF, on a réfléchi à la mort : Comment on est traversé·es, toute notre vie, par cette idée. Comment on envisage notre propre mort ? Comment on vit les phases de deuil lorsqu'on perd certain·es de nos proches ? Comment on s'accompagne aussi, collectivement, là-dedans ? Ou est-ce que ce moment ne peut se vivre que seul·e avec soi-même ?... On […]

today18 décembre 2020 2


Articles similaires

Correspondance

Philia

- Correspondance - « Ainsi en va-t-il de l'amitié : sans avertissement, sans secousse, elle tombe à terre et vous ravit. Elle ne désire rien pour elle-même et nous donne tout ce qu'elle a.» Nietzsche à Erwin Rohde (un philologue classique allemand) lettre du 7 octobre 1869 Quand on parle […]

today1 février 2021

Correspondance

Albert et Maria

- Correspondance - Maria Casarès est une jeune comédienne de 21 ans, originaire de Galice en Espagne, fille d'un homme politique républicain espagnol, sa famille a dû quitter l'Espagne lors de la guerre civile et de l'arrivée au pouvoir de Franco et elle est arrivée en France, elle commence à […]

today12 janvier 2021

CONTACT

0%