Portraits

Une guerre qui ne voulait pas dire son nom

Arrière-plan

Des récits à écouter, d’une grande diversité, pour dessiner une carte vivante des mémoires de la guerre d’indépendance algérienne qui s’étend d’une rive à l’autre de la Méditerranée, et d’une génération à l’autre. ​
Récits de femmes et d​’hommes souvent resté.es anonymes qui font aussi l’histoire​. Récits​ de leurs enfants, ​héritiers de​​ ​ces mémoires.

Tous les entretiens avec les témoins ont été réalisé par l’association Grand Ensemble – Atelier de cinéma populaire.
Musique originale : Laurent Grappe


cropped-FaviconeRadiodici.png

CONTACT

0%